Suivi environnemental

Favoriser la biodiversité

Afin de contribuer favorablement à la préservation de la biodiversité, le CVE a mis en place plusieurs mesures significatives

Création d'abris favorables à la faune

Les milieux propices à l'installation de diverses espèces sont en forte diminution : disparition des prairies naturelles, coupe d'arbres isolés, démolition de vieux bâtiments, etc. Le CVE tente de rétablir des habitats naturels, en installant des nichoirs à oiseaux, des abris à insectes, des abris à hérissons et entretenant la mare et ses nichoirs à canards.

 
 
Instauration d'une gestion différenciée des espaces verts 

La majeure partie des espaces verts de sites industriels est couverte de pelouses engazonnées. La gestion différenciée consiste à adapter la gestion des différents espaces verts selon leur usage. Par exemple, la tonte du gazon est une action traumatisante pour la biodiversité : elle élimine les plantes annuelles et ne permet pas aux plantes à fleurs de s'épanouir, d'attirer des insectes, de monter en graine puis de ressemer naturellement. Aussi, le CVE s'est engagé à maintenir une tonte limitée en quantité et en coupe, à laisser des zones en friche et à créer des prairies fleuries, le tout pour permettre aux plantes, insectes et petits mammifères de s'épanouir. 
 
Installation de ruches

Les abeilles ont un rôle essentiel dans la préservation de la biodiversité. En assurant la pollinisation des fleurs, elles permettent la fécondation et la reproduction des végétaux. C'est pourquoi la disparition des abeilles aurait des conséquences dramatiques pour la préservation de la biodiversité. Pour lutter contre cela, le CVE a installé sur son site, en collaboration avec Justine HENNION, apicultrice locale de l'Abeille du Mont à Halluin, 6 ruches composées au total de 250 000 abeilles, qui permettent la récolte de 80 Kg de miel par an.