Présentation

Mission

Malgré tous les efforts pour diminuer la quantité de déchets produits, trier les déchets afin de recycler tout ce qui peut l'être et isoler les déchets contenant des substances dangereuses, il reste des déchets (emballages souillés, brosses à dents, papiers d'hygiène usagés, ...) qu'il faut traiter.

  • Entrée du site
  • Déchargement
  • Commandes grappin
  • Grappin vue haut
  • Four
  • Aérocondenseurs
  • Panoramique
  • Ruches
  • Acceuil

Mis en service en 2001 et baptisé du nom d’une étoile de la constellation du Scorpion, le CVE est l'incinérateur « nouvelle génération » de la Métropole Europeénne de Lille, situé sur le site d’Halluin à proximité du centre de tri des déchets ménagers recyclables.
Ce projet, partie intégrante du schéma global de collecte et traitement des résidus urbains adoptés en 1992 par la Métropôle Européenne de Lille est venu remplacer les trois anciens incinérateurs d'Halluin, Wasquehal et Sequedin. Il permet d’incinérer avec récupération d’énergie 350 000 tonnes d’ordures ménagères non recyclables et d’encombrants broyés par an. Il a été dimensionné en tenant compte de la généralisation de la collecte sélective des déchets recyclables sur la Métropole Européenne de Lille et de l’extension aux zones pavillonnaires de la collecte des biodéchets.

Les déchets collectés sur toutes les communes du territoire de la Métropole Européenne de Lille sont transportés tous les jours vers le CVE par les camions de collecte. 

Pour en savoir plus sur la collecte, le tri et le traitement des déchets sur la Métropole Lilloise : 
http://www.lillemetropole.fr/mel/institution/competences/dechets-menagers.html

Le suivi environnemental

Le processus industriel mis en oeuvre sur le CVE a été conçu dans un objectif de limitation des impacts sur l'environnement : 
 
Il consomme peu de ressources : 
  • Le traitement des fumées ne consomme que très peu d'eau
  • Le site est auto-suffisant en énergie car il utilise l'énergie produite pour les besoins du process (vapeur, électricité) 
Il produit peu de déchets : 
  • Zéro effluents liquides vers l'extérieur
  • Une récupération sélective des résidus permettant de les traiter et de les valoriser :
                   - Mâchefers 
                   - REFIOM (cendres)
Ses rejets atmosphériques sont faibles et contrôlés : 
  • Les équipements d'épuration très performants permettent de garantir des taux de rejets atmosphériques équivalents ou en deça des valeurs autorisées
  • Elles font l'objet d'un contrôle en continu réalisé dans le cadre du plan de suivi